Parenthèse iodée

C’est presque un soleil d’été, la bande dévale à vélo les sentiers côtiers de l’île aux Moines.
Arrivés au port, on voit débarquer vacanciers ou touristes pour la journée. Plus loin, quelques coups d’œil au dessus des murets nous permettent de comparer et classifier ces maisons aux toits d’ardoise : « jolie, sympa le jardin, mignonne, chic, charmante ».

Enfin, une halte « panorama» à la pointe du Trech sur un chemin de terre sinueux finit par nous mener jusqu’au seul ostréiculteur de l’île, Mr Martin.

Il est midi, l’air marin nous a creusé, les coups de pédale aussi. La demi douzaine d’huitres arrive à merveille, et en plus elle est servie avec un verre de blanc sec. Ce doux goût iodé nous confirme que nous sommes en bord de mer, que la vie peut être douce et que c’est bon d’être entre amis.

Le vent du large balaie les nuages, les forts courants dictent leurs directions aux voiliers du golf. Toute la fraîcheur et l’énergie de la Bretagne sont définitivement réunies dans cette assiette.

Ostréiculteur Martin,
sur la pointe du Trech, sentier côtier, 
Beg moussir
56780 ILE AUX MOINES
02 97 26 31 56
http://www.huitres-ileauxmoines.fr 

Carioca lifestyle

Siliconés. Vrais. Augmentés. Faux. Refaits. Refaits. Refaits. Sous un 38° humide, les maillots de bain sont rikiki, les cheveux longs et ondulés, les démarches chaloupées.
Mais ici, ce n’est pas parce que le corps fait l’objet d’exhibitions qu’on se prive d’une collation.

Languie sur une serviette, un signe de la main à un vendeur ambulant – ambulante – suffit à commander instantanément des brochettes grillées de crevettes ou de poulet, des empadas, gâteaux et autres beignets. On les arrose d’un jus de coco à siroter directement au cœur de la noix, gage de fraicheur désaltérante.

Le temps d’une bouchée, le vendeur s’est déjà envolé, aussi vite que les complexes des brésiliennes.
Il ne reste plus qu’à profiter du spectacle humain de la plage, à se laisser bercer par les palabres voisines, et à se jeter dans les vagues translucides.

Ainsi va la vie à Rio !

Plage de Copacabana
Rio de Janeiro
Brésil

On va pas chipoter

Un logo en forme de poivron défraichi. Une enseigne sur les grands boulevards. Et en plus c’est un fast food. Bien bien bien.
Ah les New Yorkais en raffolent ? Ah bon l’adresse est dans le guide du fooding ? La marque a gagné un lion d’or à Cannes pour sa campagne de publicité ?
Soit. Si vous me parlez sur ce ton, alors je goûte votre burrito barbacoa avec haricots, riz, tomates et avocat. Oui oui ce sera tout, faut pas déconner.

Après l’ambiance self – on a le temps de papoter dans la queue et de voir quels ingrédients choisir – il est temps de tâter du burrito.
Surprise, c’est goûtu, frais, plein de saveurs. Comme on entend sur M6, il y a du travail et c’est gourmand.
Old el Paso ne règne plus en maître sur l’identité culinaire mexicaine en France. Et caramba c’est tant mieux !

Chipotle
20, Boulevard Montmartre
75009 Paris
01 45 23 12 54

Bonjour Fraîcheur

On mange quoi ? Des pâtes ou du riz ? Attends, ya aussi des raviolis. Ah.

Ding dong !  C’est le livreur du carton surprise !
Un poivron, des oignons, des cornflakes, du riz, des poids gourmands, du poisson, des œufs, des pics en bois, de la mimolette, du chocolat, des haricots rouges, et, et, il y a aussi des abricots, des tomates concassées, du steak haché, du cumin, un melon, de la menthe fraîche et puis et puis…

Le livret coloré de recettes faciles et rapides vous concocte des repas qui changent, en 3 tours de main. C’est comme ressortir une robe du fond de placard et la porter avec la veste qui lui refait une beauté. C’est facile, ça fait un effet bœuf, et on est content de soi.

Ce soir là, c’était gaspacho de concombre, brochette omelette-mimolette et roses des sables en 30 minutes. Effet garanti, contentement assuré, 100% satisfait.
Tiens, c’est quoi ce top rayé qui traine sous l’armoire ?

Pour commander son panier pour 2, 4 ou 6 personnes et pour 3 ou 5 repas, c’est là : http://www.hellofresh.fr/
Billet non sponsorisé 😉