Du Pain et des Idées

IMG_3925

Ce n’est pas le nom d’un livre, mais d’une boulangerie sacrée meilleure boulangerie de Paris en 2008 par le Gault et Millau. Si je devais en écrire mon résumé, voici ce que je dirais. 

Capricieuse. Elle peut se permettre d’être fermée les jours de grasse matinée et de petit déjeuner à rallonge, alors pour profiter du pain des amis, d’un escargot pistache ou de sa brioche si réconfortante, mieux vaut être touriste, free-lance ou retraité. Si bien que lorsque mes promenades de mère au foyer temporaire me mènent devant son entrée, je n’hésite jamais à saisir l’opportunité de ses portes ouvertes.

Distinguée. Chaque achat prend place dans un joli papier bleuté siglé d’un sceau doré, de ceux qu’il fait mal au cœur de jeter. Cet emballage-là traîne toujours quelques jours sur ma table avant de rejoindre la poubelle, faute de n’avoir pas encore trouvé quelle seconde vie lui donner.

Relevée. Le fameux Pain des Amis me fait toujours saliver. Mais d’où vient le goût sucré-torréfié de sa croute ? Cette saveur subtile n’appartient qu’à lui. Cette fois-ci, il révèle tout son pouvoir passé au gril, enveloppant deux carrés de chocolat noir qui fondent à son contact. Le cacao fondu et ses arômes de noisette deviennent meilleurs amis, pour un plaisir régressif.  

Nostalgique. Ses étales en vieux bois, ses murs aux miroirs, sa devanture d’une autre époque nous rappellent que Paris a traversé les siècles, et me font le même effet de temps suspendu que le carnet de recettes manuscrites de ma grand-mère.

Du Pain et des Idées
34, Rue Yves Toudic 75010
Christophe Vasseur

C’est là

Publicités

Ils vont partir comme des petits pains

Le boulanger a déserté la boutique pour son fourneau. La matinée s’étire tranquillement, les allées sont calmes, mais ils sont tous là, en nombre et pourtant esseulés, dorés, amoncelés derrière la vitre. Si le bras ne peut les atteindre, les yeux les dévorent et se laissent bercer par la douceur de leur grain. Plus tard, ils s’en iront un à un dans des cabas en crochet. Mais cette odeur de farine gonflée, est-ce ma sensation ou un tour que me joue mon appétit ?

Nous ne sommes pas dans une boulangerie française, mais au Mercado Do Bolhão de Porto.
Même s’il semblait, à cette heure-ci, réjouir davantage les touristes en quête d’authenticité que les habitants du quartier, il abrite encore aujourd’hui des étales diverses sous une structure remarquable.

Mercado Do Bolhão‎ RuA. de Fernandes Tomás, 4000 Porto, Portugal‎